Heure Sainte – février 2022

Avec l'Evangile de saint Luc et des textes d'Edith Stein

Jeudi 3 février :

Nous le savons bien, nous vivrons une année difficile sur bien des plans qu’il est inutile d’énumérer ici. Entre bien d’autres sujets de préoccupation, ayons une pensée priante pour les innombrables frères et sœurs chrétiens violemment persécutés un peu partout dans le monde. Dans un contexte différent (mais pas très éloigné dans le temps), Sainte Edith Stein (Thérèse Bénédicte de la Croix) a pu écrire un merveilleux poème, exaltant l’ineffable beauté de la Présence Réelle Eucharistique de Jésus dans l’Hostie Sainte… alors qu’au dehors la tempête fait rage. Quelle invitation pour nous, ici à Paray-le-Monial, en cette ville de l’Adoration du Saint Sacrement ! Ecoutons les paroles de la carmélite martyre, co-patronne de l’Europe.

« Tu dis : tout est accompli et tu inclinas la tête en silence/ Il était accompli, ton chemin d’homme sur la terre/ Depuis le commencement/ ton trône de gloire était préparé pour toi/ à la droite du Père, et tu y es monté./ Mais tu ne t’es pas séparé de la terre/ Tu lui étais uni de tout temps./ Depuis que des hauteurs des cieux tu es descendu/ jusqu’à l’extrême anéantissement/ Tu aimes vraiment les tiens, ô bon Pasteur,/ comme jamais n’a aimé nul autre cœur humain,/ et tu n’as pas voulu laisser tes enfants orphelins,/ Tu t’es bâti une tente au milieu d’eux./ Tu trouves ton plaisir à y demeurer/ Et tu seras là jusqu’à la fin des temps. » (Edith Stein)

Jeudi 10 février :

Nous continuons la lecture d’extraits du poème « eucharistique » d’Edith Stein, commencée la semaine dernière.

« Tandis qu’au dehors grondent les orages et les affreux combats/ que le sceau de l’abîme est brisé, libérant les monstres des profondeurs/ qui combattent avec puissance pour le règne du grand dragon,/ ici en revanche c’est la paix, le trône de l’Agneau sur la terre,/ la sainte cour qui mène au Ciel/ et nul esprit créé ne saurait concevoir/ les merveilles que ta présence pleine de grâce/ prépare pour l’éternité/ dans les cœurs devenus tes temples par leur consécration.

C’est ici que tu accomplis, cachée aux yeux du monde,/ l’œuvre qui renouvelle la face de la terre./ Soustrait au regard des hommes dans la tente paisible/ tu tiens le monde dans ta main… » (Edith Stein)

Jeudi 17 février :

Suite du poème « eucharistique » d’Edith Stein. Nous rappelons que ces paroles que nous lisons stimulent et nourrissent notre prière dans le contexte actuel que nous vivons.

« Mais vient un jour où s’ouvrent les portes :/ le roi sort pour bénir son pays/ Des troupes d’enfants sèment les fleurs sur son passage/ Et chantent en liesse des cantiques de jubilation.

Et lorsque ensuite résonne au loin le son des cloches/ la foule s’agenouille en silence/pour recevoir la bénédiction de son Dieu,/ tes anges ne passent-ils pas invisiblement parmi les gens/ surpris au bord des routes,/ pour tracer de ci de là sur le front de l’un ou l’autre/ le signe qui le retire de la perdition ?/ Ils ne le pressentent pas encore mais leur bandeau tombera/ lorsque s’engagera le dernier combat/ et que tes témoins fidèles combattront pour toi jusqu’à la mort. » (Edith Stein)

Jeudi 24 février :

Fin du poème d’Edith Stein.

« Quand, Seigneur, quand ce jour viendra-t-il ?/ Mon Seigneur et mon Dieu, caché sous l’espèce du pain,/ quand te manifesteras-tu dans une gloire visible ?/ Le monde gît dans les douleurs de l’enfantement/ L’Épouse persévère dans l’attente./ Viens vite ! »  (Edith Stein)

Exposition du saint Sacrement :

Chant : Regardez l’humilité de Dieu p.68 Livret pèlerins

Admirable grandeur
Étonnante bonté
Du maître de l’univers
Qui s’humilie pour nous
Au point de se cacher
Dans une petite hostie de pain

Regardez l’humilité de Dieu
Regardez l’humilité de Dieu
Regardez l’humilité de Dieu
Et faites-lui hommage de vos cœurs

Faites-vous tout petits
Vous aussi devant Dieu
Pour être élevés par lui
Ne gardez rien pour vous
Offrez-vous tout entier
À ce Dieu qui se donne à vous

 Heure H +8 :

Evangile

39 Jésus sortit pour se rendre, selon son habitude, au mont des Oliviers, et ses disciples le suivirent.

Prière

Cœur du Christ, fournaise ardente de charité, NOUS T’ADORONS.
Cœur du Christ, avide de faire la volonté du Père, …
Cœur du Christ, blessé par ceux que tu voulais sauver, …
Cœur du Christ, abandonné par tes amis, …
Cœur du Christ, broyé à cause de nos péchés, …
Cœur du Christ, dont le sacrifice nous sauve, …

Chant : Donne-moi seulement de t’aimer p .66 Livret pèlerins

1- Prends, Seigneur, et reçois toute ma liberté,
Ma mémoire, mon intelligence, toute ma volonté.

Et donne-moi, donne-moi, donne-moi seulement de t’aimer.
Donne-moi, donne-moi, donne-moi seulement de t’aimer.

2- Reçois tout ce que j’ai, tout ce que je possède
C’est toi qui m’as tout donné, à toi, Seigneur je le rends. 

H+ 16min :

Evangile

40 Arrivé en ce lieu, il leur dit : « Priez, pour ne pas entrer en tentation. »

Prière

« Pour moi, mon Dieu, je dormirai et me reposerai dans la paix que je trouve en Vous ; parce que Vous m’avez, Seigneur, affermi d’une manière toute singulière dans l’espérance que j’ai en Votre divine bonté ».

Les hommes peuvent me dépouiller et des biens et de l’honneur, les maladies peuvent m’ôter les forces et les moyens de Vous servir, je puis même perdre Votre grâce par le péché ; mais jamais je ne perdrai mon espérance, je la conserverai jusqu’au dernier moment de ma vie, et tous les démons de l’enfer feront à ce moment de vains efforts pour me l’arracher.

Chant : Jésus, j’ai confiance en toi

p.336 carnet vert partition IEV 2010

Jésus, j’ai confiance en toi (x6)
Jésus

Mon Dieu, je suis si persuadé que tu veilles sur ceux qui espèrent en toi
Et qu’on ne peut manquer de rien quand on attend de toi toute chose
Que j’ai résolu de vivre désormais sans aucun souci
Et de me décharger sur toi de toutes mes inquiétudes

H+24 min

Evangile

41 Puis il s’écarta à la distance d’un jet de pierre environ. S’étant mis à genoux, il priait…
en disant : 42 « Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que soit faite non pas ma volonté, mais la tienne. »

Prière

« Sacré Cœur de Jésus, apprenez-moi le parfait oubli de moi-même, puisque c’est la seule voie par où l’on peut entrer en vous. Je sens en moi une grande volonté de vous plaire, et une plus grande impuissance d’en venir à bout sans une lumière et un secours très particuliers que je ne puis attendre que de vous. Faites-en moi votre volonté, Seigneur; je m’y oppose, je le sens bien, mais je voudrais bien ne pas m’y opposer : c’est à vous à tout faire, divin Cœur de Jésus-Christ

Chant : Dizaine de la divine miséricorde chanté

p.70 Livret pèlerins, p.228 carnet vert, partition IEV 2005

Sur les grains du Notre Père, on chante :
Père éternel, Dieu tout-puissant,
Je t’offre en ce jour le corps et le sang,
L’âme et la divinité
De ton Fils bien-aimé,
Notre Seigneur Jésus le Christ
En réparation de tous nos péchés
En réparation de ceux du monde entier.

Sur les grains du Je vous salue Marie, on chante :
Par sa douloureuse Passion,
Prends pitié de nous et du monde entier.

H+ 32min :

Evangile

Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait.

Prière

« Je suis résolu de ne donner point de bornes à ma confiance et de l’étendre à toutes choses. J’aurai recours à Vous dans mes tentations, dans mes sécheresses, dans mes dégoûts, dans mes ennuis, dans mes craintes; car Vous devez être ma force dans toutes mes croix ; Vous me promettez que Vous le serez à proportion de ma confiance, et, ce qui est admirable, ô mon Dieu ! C’est qu’en même temps que Vous mettez cette condition, il me semble que Vous me donnez cette confiance.

Chant : Jésus Jésus (partition IEV 1418)

 H+ 40min :

Evangile

Entré en agonie, Jésus priait avec plus d’insistance, et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient sur la terre.

Prière

« Ô Cœur de mon bien-aimé Jésus, Cœur très digne d’adoration et d’amour, enflammé du désir de réparer et d’expier tant et tant d’injures commises envers Vous, et pour fuir, autant qu’il est en moi, le vice de l’ingratitude, je Vous offre et Vous livre entièrement mon cœur, avec toutes ses affections et moi-même tout entier.

. Combien je voudrais que toutes mes actions fussent faites pour l’Amour et la Gloire du Cœur de Jésus ! Humblement prosterné devant Vous, ô mon Dieu, je Vous supplie de ne pas dédaigner cette pauvre offrande que je fais à ce divin Cœur par les Mains très pures de Marie, afin qu’Il puisse en disposer à Son gré, et en attribuer le fruit à qui Il voudra ».

 Chant : Humblement prosterné au pied de votre Croix

(pour écouter : https://www.sacrecoeur-paray.org/enseignements/chant-humblement-prosternee/)

Ô mon cher Sauveur, que je serais heureuse
si vous imprimiez puissamment en mon cœur
votre image souffrante :

Humblement prosternée au pied de votre Croix,
je vous dirai souvent, ô mon divin sauveur,
Ayez pitié de moi !

1.Jésus inconnu et méprisé,
Jésus calomnié, persécuté,
Jésus abandonné des hommes et tenté, ayez pitié de moi.

2 Jésus trahi et vendu à vil prix,
Jésus blâmé, accusé et condamné,
Jésus, vêtu d’un habit d’opprobre, ayez pitié de moi.

H+ 48min

Evangile

45 Puis Jésus se releva de sa prière et rejoignit ses disciples qu’il trouva endormis, accablés de tristesse.
46 Il leur dit : « Pourquoi dormez-vous ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation. »

Prière

« Seigneur, me voici pour exercer votre admirable miséricorde et pour la faire éclater en présence du ciel et de la terre.

Pour moi je vous glorifierai en faisant connaître combien vous êtes bon envers les pêcheurs et que votre miséricorde est au-dessus de toute malice, que rien n’est capable de l’épuiser, que nulle chute, quelque honteuse et criminelle qu’elle soit, ne doit porter un pêcheur au désespoir du pardon.

Quand je serais retombé cent fois et que mes crimes seraient cent fois plus horribles qu’ils ne sont, j’espérerais encore en vous.

 Chant : Eternelle est ta miséricorde

p.38 Livret pèlerins, p. 343 carnet vert, partition IEV 2214

Par ta main guide-nous, Seigneur,
Transforme-nous en ton amour,
Rassemble-nous en un peuple saint
Qui porte en ce monde ta paix.

Le cœur broyé, l’âme emplie de peur,
Nous nous cachions loin de toi
Mais pour nous racheter, tu t’es fait l’un de nous,
Éternelle est ta miséricorde !

H+ 56min :

Evangile

47 Tandis qu’il parlait encore, voici une foule, et à sa tête marchait le nommé Judas, l’un des Douze, qui s’approcha de Jésus pour lui donner un baiser. 48 Mais Jésus lui dit: « Judas, c’est par un baiser que tu livres le Fils de l’homme! »… 54 L’ayant donc saisi, ils l’emmenèrent…

Prière

Cœur du Christ, ouvert par la lance, NOUS T’ADORONS.
Cœur du Christ, dont l’Esprit d’Amour se répand sur nous, …
Cœur du Christ par qui nous est communiqué l’Esprit, …
Cœur du Christ, Source de lumière et de tout Amour, …
Cœur du Christ, Bienveillant pour ceux qui t’invoquent, …
Cœur du Christ, Salut de ceux qui espèrent en toi, …

Bref silence puis :

Chant :  Tantum Ergo

Tantum ergo Sacramentum
Veneremur cernui !
Et antiquum documentum
Novo cedat ritui !
Præstet fides supplementum
Sensuum defectui !
Genitori Genitoque
Laus et jubilatio,
Salus, honor, virtus quoque
Sit et benedictio !
Procedenti ab utroque
Compar sit laudatio . Amen .

 

litanies et déposition du Saint Sacrement.

Fermer