Heure Sainte du mois de décembre

Avec l’évangile selon Saint Matthieu 26, 36-46

Heure H :

Chant : Jésus, adoramus te

Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (M. Hagemann)
D’après la Litanie du Saint Nom de Jésus N° 16-01

R.  Adoramus te, Jésus, Fils de Dieu,
Ô Dieu Saint, nous venons t’adorer.
Adoramus te, Jésus, Roi des rois,
Dieu Sauveur, nous venons t’adorer.

Soliste :
1. Jésus, Image du Père, Splendeur éternelle,
Jésus, Source de la Vie, tous : Adoramus te !
Jésus, Dieu fait homme, Fils du Dieu vivant
Jésus, Prince de la Paix, tous : Adoramus te !

2. Jésus, Père des pauvres, secours des malades,
Jésus, Ami des pécheurs, tous : Adoramus te !
Jésus, Bon Berger, doux et humble de coeur
Jésus, bonté infinie, tous : Adoramus te !

3. Jésus, Parole vivante, patient et fidèle,
Jésus, toi, notre chemin, tous : Adoramus te !
Jésus, Dieu très saint, notre Rédempteur
Jésus, Vérité et Vie, tous : Adoramus te !

4. Jésus, notre refuge, trésor de nos âmes,
Jésus, maître de nos coeurs, tous : Adoramus te !
Jésus, Bon Pasteur, Agneau immolé,
Jésus, Roi d’humilité, tous : Adoramus te !

5. Jésus, roi des anges, maître des Apôtres
Jésus, force des martyrs, tous : Adoramus te !
Jésus, joie des vierges, gloire de l’Eglise
Jésus, Christ ressuscité, tous : Adoramus te !

MEDITATIONS POUR CHAQUE SEMAINE :

Jeudi 2 décembre :

« En entrant dans le monde, le Christ dit: ‘’ … tu m’as façonné un corps… alors j’ai dit: Voici, je viens… pour faire, ô Dieu, ta Volonté ‘’ » (Hébreux 10).

Le Bienheureux Columba Marmion enseigne précisément que ces paroles du Christ venant dans le monde, « c’est le premier mouvement de son Cœur sacré… ». Le Bienheureux Bénédictin poursuit : « Jamais le Christ ne rétractera cet acte, ni ne reprendra rien de ce don initial. Quel instant solennel pour l’âme de Jésus, que ce premier moment de l’Incarnation ! … Quelle créature mesurera l’amour dont est rempli cet acte de Jésus ? Qui en connaîtra l’intensité et en décrira la splendeur ? Le silence de l’adoration peut seul le louer quelque peu ».

Jeudi 9 décembre :

À l’« Amen » fondateur du Fils éternel entrant dans notre humanité (cf. Hébreux 10 entendu jeudi dernier), répond l’« Amen » cofondateur de Marie ; chronologiquement l’assentiment de Marie est donné juste avant l’Incarnation, mais il découle du « Oui » du Verbe fait chair.

« Je suis la servante du Seigneur, qu’il m’advienne selon ta parole » (Luc 1).

Dès le moment de l’Annonciation, le Coeur Immaculé de Marie est uni au Coeur de son Fils.

« Cœur du Fils qui dès le moment de l’Annonciation commence à battre sous le Cœur Virginal » (Jean-Paul II, Angélus).

Jeudi 16 décembre :

« Longtemps, j’ai gardé le silence; je me suis tu, je me suis contenu. Je gémis comme celle qui enfante, je suffoque, je cherche mon souffle. Je vais dévaster montagnes et collines, dessécher toute verdure, changer les fleuves en rives, assécher les étangs. » (Isaïe 42)

C’est Dieu qui parle, le Dieu d’Israël. Ce sont les sentiments de son « Coeur » passionné d’amour pour son peuple qui s’expriment ici. Par ailleurs, ce sera la vocation de Jean le Baptiste, cette grande figure de l’Avent, de « préparer le chemin » de cette « irruption » de Dieu, en « aplanissant les montagnes » etc.

Jeudi 23 décembre :

« Ah ! si tu déchirais les cieux et descendais – devant ta face les montagnes seraient ébranlées » (Isaïe 63)

Ici, c’est le plus profond du cœur du peuple Israël dans l’épreuve qui attend l’avènement du Dieu Sauveur. Ce cri habitait aussi le Coeur de Jésus, en tant qu’il était fils d’Israël. Mais il savait que c’était en Lui que cette attente aboutirait. Et c’est Jean le Baptiste, au bord du Jourdain, qui sera témoin des cieux qui s’ouvrent et de l’Esprit qui en descend.

Jeudi 30 décembre :

« Ayant vu, les bergers firent connaître ce qui leur avait été dit de cet enfant ; et tous ceux qui les entendirent furent étonnés de ce que leur disaient les bergers. » (Luc 2)

« l’Enfant de la crèche tend les mains, et son sourire semble déjà exprimer ce que l’Homme dira plus tard : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et qui ployez sous le fardeau. » (Édith Stein, « La Crèche et la Croix »)

Silence

H+ 8min :

Mt 26,36 Alors Jésus parvient avec eux à un domaine appelé Gethsémani et leur dit : « Asseyez-vous ici, pendant que je vais là-bas pour prier. » 37 Il emmena Pierre, ainsi que Jacques et Jean, les deux fils de Zébédée, et il commença à ressentir tristesse et angoisse.

Chant : Levons les yeux, voici la vraie lumière.

Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (A. Dumont / A. Fleury)  N° 20-14

R. Levons les yeux, voici la vraie lumière,
Voici le Christ qui nous donne la paix !
Ouvrons nos cœurs à sa miséricorde,
Notre Sauveur est au milieu de nous !

1. Jésus Christ, le Fils de Dieu fait homme
Vient demeurer au milieu de son peuple !
Regardez ! Voici l’Emmanuel !
Dieu avec nous, venu dans notre chair !

2. Il est Dieu, il est notre lumière,
Rayon jailli du cœur très saint du Père.
Sa clarté embrase l’univers,
Il est la vie illuminant la nuit !

3. C’est par lui que fut créé le monde
Pour l’habiter, l’habiller de sa gloire.
Par son nom Dieu se révèle à nous.
Accueillons-le, Il vient parmi les siens !

4. Viens, Jésus ! Entre dans ton saint temple !
Nourris nos cœurs, donne-nous ta Parole !
Nous voici, tes enfants rassemblés :
Parle, Seigneur, et nous écouterons !

5. Entendons l’appel de la sagesse,
L’Époux très saint nous invite à ses noces.
 » Venez tous au banquet de l’Agneau,
Mangez ce pain et buvez de ce vin  » !

Prière

Seigneur au milieu de la nuit, nous nous joignons aux apôtres qui viennent veiller une heure avec toi. Seigneur accorde nous de t’aimer tout au long de cette heure.

H+ 16min :

Evangile

Mt 26,38 Il leur dit alors : « Mon âme est triste à en mourir. Restez ici et veillez avec moi. »

Prière

Seigneur, au milieu de la nuit de ton agonie, nous demeurons avec toi et nous te prions pour tous ceux qui vivent une tristesse mortelle.

Chant : Adorez-le !

Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (F. Debœuf) N° 17-02

R. Adorez-le, bénissez-le !
Que la louange de vos chants le glorifie !
Adorez-le, bénissez-le !
Que de vos coeurs jaillisse le feu de l’Esprit !

1. Aujourd’hui, approchez-vous de lui,
Présentez-lui l’offrande de vos vies !

2. D’un seul coeur, louez votre Seigneur,
Que son amour transforme votre vie.

Silence…

H+ 24min :

Evangile

Mt 26,39 Allant un peu plus loin, il tomba face contre terre en priant, et il disait : « Mon Père, s’il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme moi, je veux, mais comme toi, tu veux. »

Prière

Seigneur au milieu de la nuit des sens, nous te prions pour tous ceux qui n’ont plus de goût à te suivre. Par les mérites de ton agonie, garde-les en toi.

Chant  : Espère Israël.

Paroles d´après Ps 131 (130) et musique : Communauté de l´Emmanuel (T. Petruccelli) N° 16-03

1. Je n´ai pas Seigneur un cœur hautain
Et devant toi mon regard se fait humble.
Je n´ai pas pris des voies de grandeur.

R. Espère Israël, espère dans le Seigneur
Maintenant et à jamais.
Espère Israël, espère dans le Seigneur
Maintenant et à jamais.

2. Mon âme est en moi, comme un enfant,
Comme un enfant dans les bras de sa mère.
Je tiens mon âme en paix, en repos.

Silence…

H+ 32min :

Evangile

Mt 26,40 : Puis il revient vers ses disciples et les trouve endormis ; il dit à Pierre : « Ainsi, vous n’avez pas eu la force de veiller seulement une heure avec moi ? 41 Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation ; l’esprit est ardent, mais la chair est faible. »

Prière

Seigneur, au milieu de la nuit des tentations, nous te prions pour que tes anges gardiens soutiennent ceux qui désirent te demeurer fidèle. Par les mérites de ton agonie, garde-les fidèle à leurs engagements.

Chant p. 106 : Seigneur, viens nous sauver.

H+ 40min :

Evangile

Mt 26,42 : De nouveau, il s’éloigna et pria, pour la deuxième fois ; il disait : « Mon Père, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! »

Prière

Seigneur, au milieu de la nuit de la foi, nous te prions pour tous ceux qui ne voient plus dans la volonté Père leur refuge. Soutiens-les par les mérites de ton agonie.

Chant : Humblement dans le silence

Paroles : P. Marie-Eugène de l’E.J. – Musique : Fr. J.-B. du Jonchay, o.c.d.

R. Humblement, dans le silence de mon cœur,
Je me donne à toi, mon Seigneur !

1.Par ton amour, fais-moi demeurer
Humble et petit devant toi.

2.Enseigne-moi ta sagesse,
ô Dieu,Viens habiter mon silence.

3.Entre tes mains, je remets ma vie,
Ma volonté, tout mon être.

4.Je porte en moi ce besoin d’amour,
De me donner, de me livrer sans retour.

5.Vierge Marie, garde mon chemin
Dans l’abandon, la confiance de l’amour.

© Rejoyce Musique, 79 rue de la Paroisse, 78000 Versailles

H+ 48min

Evangile

43 Revenu près des disciples, de nouveau il les trouva endormis, car leurs yeux étaient lourds de sommeil.

44 Les laissant, de nouveau il s’éloigna et pria pour la troisième fois, en répétant les mêmes paroles.

Prière

Seigneur, dans la nuit de la persévérance, nous te prions pour tous ceux qui s’attachent à ta parole et à ta volonté. Donne-leur de pouvoir aller jusqu’au bout dans la fidélité à ton nom.

Chant : Tu entends mon cri tendre Père

Paroles et musique : Communauté du Chemin Neuf – N°20-23

R/ Tu entends mon cri tendre Père, Dieu d’infini miséricorde.

Tu entends mon cri, je t’espère, parle, Seigneur, mon cœur est prêt.
Sans crainte devant toi, je remets ma vie : ne m’abandonne pas.
Montre moi ton chemin, affermis mes pas : revêts moi de ta joie !

Silence…

H+ 56min :

Evangile

Mt 26,45 : Alors il revient vers les disciples et leur dit : « Désormais, vous pouvez dormir et vous reposer. Voici qu’elle est proche, l’heure où le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs.

46 Levez-vous ! Allons ! Voici qu’il est proche, celui qui me livre. »

Bref silence puis :

Chant :  Tantum Ergo

Tantum ergo Sacramentum
Veneremur cernui !
Et antiquum documentum
Novo cedat ritui !
Præstet fides supplementum
Sensuum defectui !
Genitori Genitoque
Laus et jubilatio,
Salus, honor, virtus quoque
Sit et benedictio !
Procedenti ab utroque
Compar sit laudatio . Amen .

litanies et déposition du Saint Sacrement. Annonce et Salve Régina…

Fermer