Heure Sainte -mars 2021

Avec l'Evangile selon saint Luc.

Jeudi 4 mars 2021 :

Le Pape François a voulu consacrer cette année 2021 à Saint Joseph, dont la fête sera célébrée ce mois-ci (19 mars). C’est pourquoi nous consacrons les méditations de ce mois à certains épisodes « douloureux » de la trajectoire de celui à qui a été confiée la garde des trésors indicibles de la Rédemption : la Vierge Marie, et Notre Seigneur Jésus Christ. Le choix de ces épisodes douloureux entre dans le cadre de nos méditations pour l’Heure Sainte, le jeudi.

Le premier épisode concerne le questionnement de Joseph, au début de l’Evangile de Matthieu, suite au constat que sa fiancée Marie se retrouve enceinte « avant qu’ils aient mené vie commune ». Certes, Joseph « qui était un homme juste ne voulait pas la répudier publiquement ; il décida de la répudier sans bruit ». Il n’a pas soupçonné la « Toute Pure ». Il n’en reste pas moins qu’il se trouve à ce moment-là dans une nuit de la foi et de la non-compréhension. Il ne se révolte pas, mais il vit une sorte de solitude extrême. Il ne se sent pas autorisé à en parler à Marie, pas plus qu’elle ne s’était sentie autorisée à lui parler de l’événement de l’Annonciation. Les deux respectent avec entière révérence et dans le silence le « secret » de Dieu. Il décide donc de prendre ses distances, et il projette de se séparer de sa fiancée qu’il aime cependant très tendrement. Cette épisode a été pour lui comme un transpercement du cœur… jusqu’au moment où l’Ange est venu lui parler en songe.

Le deuxième épisode se situe, selon l’Evangile de Luc, lors du déplacement de Nazareth à Bethléem, dans le récit de la Nativité. Partir sur les routes, dans la fatigue et la précarité, avec sa fiancée enceinte et arrivant à terme, et tout cela à cause des tracasseries administratives dues au recensement… là encore, il a du sentir peser sur ses épaules cette redoutable responsabilité comme « gardien des trésors que Dieu lui a confiés » (comme l’exprime l’oraison de la solennité de Saint Joseph). Partir vers l’inconnu sans savoir de quoi demain sera fait… n’est-ce pas la situation tragique de tant et tant de nos frères et sœurs fuyant leurs pays d’origine et espérant trouver un accueil souvent plus qu’aléatoire sur une terre étrangère ? Et enfin, la naissance de Jésus dans des conditions de précarité extrême qu’ils n’avaient pas pu imaginer, eux qui avaient probablement préparé la venue de l’Enfant à Nazareth dans des conditions humbles certes mais très tendrement prévoyantes… ayant comme souci le bien-être de l’Enfant.

Encore une nuit de la foi pour Saint Joseph.

Jeudi 11 mars :

Nous continuons à méditer sur les épisodes douloureux du parcours de Saint Joseph.

Le troisième épisode, qui est relaté par Luc, concerne la Présentation de Jésus au Temple, où Joseph se trouve avec Marie et le nourrisson. Et il entend les paroles du vieillard Syméon parlant à la mère de l’Enfant, lequel sera signe de contradiction ; Syméon annonce ainsi ce que sera le drame de la Passion, et laisse entrevoir à Marie la part qu’elle devra tenir dans le combat spirituel de l’événement rédempteur : «  un glaive te transpercera l’âme ». Et Joseph entend toutes ces paroles, et il vit peut-être dans le secret de son cœur d’époux et de père une sorte de Passion anticipée.  

Le quatrième épisode douloureux, relaté par Matthieu, est bien connu : la fuite en Egypte, car la vie de l’Enfant est menacée par la fureur d’Hérode. Joseph « se lève de nuit, prend l’Enfant et sa mère et part en Egypte ». C’est la nuit, symbole de la Passion, « l’heure des ténèbres »… ainsi on dira dans l’Evangile de Jean que Judas, décidé à livrer Jésus, sortit du Cénacle ; « Il faisait nuit ». Lors de la fuite en Egypte, Joseph avec la Sainte Famille, vit la condition de persécution de tant de nos frères dans la foi, menacés de mort. Et même le retour d’Egypte sur la Terre d’Israël se fait sur fond d’anxiété. Joseph apprenant « qu’Archélaüs régnait à la place d’Hérode son père »,  craignit de se rendre à Bethléem.

Le cinquième épisode, que nous avons reçu de Luc, relate le recouvrement de Jésus âgé de 12 ans, au Temple de Jérusalem. C’est au bout de trois jours que les parents de Jésus le retrouve, après des heures de recherche angoissée. Il s’agit ici clairement d’une annonce de la Passion, suivie le troisième jour de la Résurrection. Joseph, aux côtés Marie, a vécu là sa propre participation anticipée à la Passion. En effet, il ne sera pas présent à l’Heure de la Passion ; il la vit à l’avance. Joseph, suite à cet épisode du recouvrement, est devenu l’intercesseur privilégié des parents éplorés et affligés par la perte ou l’égarement d’un enfant.

 Jeudi 18 mars :

Demain, Solennité de Saint Joseph.

Nous contemplons aujourd’hui certains aspects de la vie quotidienne et cachée de la Sainte Famille à Nazareth, laquelle a aussi parfois pu être marquée par la souffrance pour Joseph. Cette vie cachée, humble et laborieuse, a certainement été jalonnée de joies simples et quotidiennes. Et cependant cette période a aussi été vécue dans une certaine gravité… il est dit que Marie conservait tous les événements qu’elle avait vécus dans son cœur. Mais Joseph aussi n’a pas pu oublier les heures dramatiques vécues particulièrement lors de la fuite en Egypte et lors de la disparition de l’Enfant pendant trois jours durant le pèlerinage à Jérusalem. Donc une vie faite d’ombres et de lumières. Parmi les ombres quotidiennes, il y avait peut-être cette épreuve lancinante due au regard soupçonneux et méprisant de certains habitants de Nazareth qui ne pouvaient pas connaître l’ineffable secret de cette Sainte Famille. La grossesse insolite de Marie avant la vie commune avec Joseph, le silence de la Famille sur la véritable identité du Fils de Dieu fait homme, tout cela était bien apte à faire « jaser » les voisins. On le ressent bien dans certaines paroles relatées par les Evangiles : « Celui-là n’est-il pas le fils du charpentier, sa mère ne se nomme-t-elle pas Marie ?… ». La Sainte Famille expérimente déjà à sa manière une des Béatitudes : « Heureux serez-vous lorsqu’on dira de vous toutes sortes de choses fausses à cause de mon Nom… ».

 Jeudi 25 mars :

Aujourd’hui, Solennité de l’Annonciation.

L’heure n’est pas à la contemplation de mystères douloureux, mais à la contemplation de cet événement inouï qui a renouvelé entièrement l’Histoire et le monde. Mystère redoutable (celui de l’Incarnation) et en même temps mystère joyeux, car le Salut nous est accordé grâce au consentement de cette humble fille de Nazareth, l’Immaculée. Pour honorer la discrète présence de Joseph intégrée dans cet événement relaté par Luc, laissons tout simplement la Parole de Dieu nous guider : « l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth, à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; et le nom de la vierge était Marie ». Puis à l’annonce faite à Marie, correspond l’annonce faite à Joseph, au cœur d’un songe, tel que Matthieu nous le révèle : « voici que l’Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ta femme : car ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus : car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »… Une fois réveillé, Joseph fit comme l’Ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui sa femme ; et il ne la connut pas jusqu’au jour où elle enfanta un fils, et il l’appela du nom de Jésus ».

Glorieux Saint Joseph, Chef de la Sainte Famille, veille sur nous, porte-nous, bénis-nous. Amen.

Exposition du saint Sacrement :

Chant : Jésus Adoramus te

Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (M. Hagemann)  D’après la Litanie du Saint Nom de Jésus  N° 16-01

R.  Adoramus te, Jésus, Fils de Dieu,
Ô Dieu Saint, nous venons t’adorer.
Adoramus te, Jésus, Roi des rois,
Dieu Sauveur, nous venons t’adorer.

1. Jésus, Image du Père, Splendeur éternelle,
Jésus, Source de la Vie, tous : Adoramus te !
Jésus, Dieu fait homme, Fils du Dieu vivant
Jésus, Prince de la Paix, tous : Adoramus te !

3. Jésus, Parole vivante, patient et fidèle,
Jésus, toi, notre chemin, tous : Adoramus te !
Jésus, Dieu très saint, notre Rédempteur
Jésus, Vérité et Vie, tous : Adoramus te !

Titre original (DE) : Adoramus te © 2005, Gemeinschaft Emmanuel, Kolbergstraße 4-6, 84503 Altötting
Traduction : © 2005, Editions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui – 75013 Paris

Heure H

O Dieu, qui, par une providence ineffable, avait daigné choisir le bienheureux Joseph, pour être l’époux de votre Sainte Mère, faites, nous vous en prions, que, l’honorant ici-bas comme protecteur, nous méritions de l’avoir pour intercesseur dans le ciel : Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il

Heure H +7 :

Evangile selon saint Luc

39 Jésus sortit pour se rendre, selon son habitude, au mont des Oliviers, et ses disciples le suivirent.

Chant p. 345 : Reçois nos vies

Seigneur, tu nous as donné saint Joseph comme modèle de disciple qui t’a suivi dans les joies comme dans les épreuves. Nous nous confions à son intercession.
Saint Joseph, Illustre descendant de David, Lumière des Patriarches, Époux de la Mère de Dieu, Chaste gardien de la Vierge, Nourricier du fils de Dieu, Zélé défenseur de Jésus, Chef de la Sainte Famille, priez pour nous.

H+ 14min :

Evangile selon saint Luc

40 Arrivé en ce lieu, il leur dit : « Priez, pour ne pas entrer en tentation. »

Chant : En toi ma confiance

Paroles d´après le Ps 13 et musique : Communauté de l´Emmanuel (J.-F. Léost) N° 18-07

1. Seigneur, m´oublieras-tu pour toujours ?
Jusqu´à quand me cacheras-tu ta face ?
Vois mon âme est envahie de révolte,
Et jour et nuit le chagrin emplit mon cœur.

R. En toi, j´ai mis, Seigneur,
Ma confiance
Ne me délaisse pas,
Dieu de ma joie !

2. Mon Dieu, pose ton regard sur moi,
Réponds-moi, illumine mon visage.
Dans la mort, que je ne m´endorme pas
Et que le mal ne l´emporte pas sur moi.

3. Pour moi, j´ai confiance en ton amour,
Et j´exulte, ô Seigneur, car tu me sauves.
Je te loue pour le bien que tu m´as fait,
Et pour ton nom, je chanterai à jamais !

© 2010, Éditions de l´Emmanuel – 89, boulevard Blanqui, 75013 Paris

H+21 min

Evangile selon saint Luc

41 Puis il s’écarta à la distance d’un jet de pierre environ. S’étant mis à genoux, il priait…
en disant :
42 « Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que soit faite non pas ma volonté, mais la tienne. »

Chant : Mon Père, je m’abandonne à toi.

Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (J.-F. Léost) D’après Charles de Foucauld et sainte Thérèse de l’Enfant Jésus N° 14-30

1. Mon Père, mon Père, je m’abandonne à toi,
Fais de moi ce qu’il te plaira.
Quoi que tu fasses, je te remercie,
Je suis prêt à tout, j’accepte tout,

R. Car tu es mon Père, je m’abandonne à toi.
Car tu es mon Père, je me confie en toi.

2. Mon Père, mon Père, en toi je me confie,
En tes mains, je mets mon esprit.
Je te le donne, le cœur plein d’amour.
Je n’ai qu’un désir : t’appartenir.

© 2001, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

 

Seigneur, Joseph a été modèle de vertus, accomplissant ta volonté en toute circonstance. Nous nous confions à son intercession.
Saint Joseph, Miroir de patience, Ami de la pauvreté, Modèle des travailleurs, Gloire de la vie de famille, Gardien des vierges, Soutien des familles, priez pour nous.

H+ 28min :

Evangile selon saint Luc

3 Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait.

Chant  : Je vous aime ô mon Dieu

Paroles et musique : A. Dumont  D’après le Saint Curé d’Ars N° 20-09

R. Je vous aime, ô mon Dieu
Et mon seul désir est de vous aimer,
De vous aimer jusqu’au dernier soupir de ma vie,
Jusqu’au dernier soupir de ma vie.

1. Ô Dieu Saint, Tu as fait de mon cœur
Le Ciel de ta demeure, un temple sacré !
Père, Fils et Saint-Esprit,
Ton amour est pour moi le plus grand des trésors !

2. Nous portons le nom de « fils de Dieu »
Car nous avons un Père qui veille sur nous
Montrons-nous dignes de Lui,
Il a livré son Fils, offrons-Lui notre amour !

3. Jésus Christ, notre Dieu et Seigneur,
Tu nous conduis au Père, Tu es le Chemin !
Ton sang versé sur la Croix
Nous a rendu la vie, nous a ouvert le Ciel !

4. Esprit Saint, Eau Vive de l’amour
Répandue sur la terre en fine rosée,
Tu viens arroser le grain
Pour que lève l’épi sous le Soleil de Dieu.

5. Ô mon Dieu, ton amour est si bon,
Lui qui remplit notre âme, notre seule joie !
Quel bonheur que de t’aimer,
Nous sommes si petits, et Tu nous vois si grands !

6. Ton amour est de tous les instants,
Dans ta Miséricorde, tout nous est donné,
Tu veilles sur nous sans fin,
Lorsque nous chancelons, Tu es notre soutien.

© 2008, Sanctuaires d’Ars

H+ 35min :

Evangile selon saint Luc

44 Entré en agonie, Jésus priait avec plus d’insistance, et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient sur la terre.

Chant : O Sang et eau qui avez jailli du cœur de Jésus

Paroles d’après Sainte Faustine et musique : Communauté de l’Emmanuel (O. Michel) N° 20-18

O Sang et Eau qui avez jailli du Cœur de Jésus
Comme source de miséricorde pour nous,
J’ ai confiance en vous.

Ô Sang et Eau qui avez jailli,
Ô Sang et Eau qui avez jailli du Coeur de Jésus,
Du Coeur de Jésus
Comme source de miséricorde pour nous,
J’ai confiance en vous.
J’ai confiance en vous.

Ô Sang et Eau qui avez jailli du Coeur de Jésus
Comme source de miséricorde pour nous,
J’ai confiance en vous.

© 2013, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

Prions

Seigneur, tu nous donnes saint Joseph comme puissant intercesseur dans nos épreuves. Nous nous confions à son intercession.
Saint Joseph, Consolation des malheureux, Espérance des malades, Patron des mourants, Terreur des démons, priez pour nous.

H+ 42min

Evangile selon saint Luc

45 Puis Jésus se releva de sa prière et rejoignit ses disciples qu’il trouva endormis, accablés de tristesse.

Chant : Rien que pour aujourd’hui

(Carraud/Guillemette Pradère/L\’Emmanuel) Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (Benoît Carraud / Guillemette Pradère) No. 22-20 D’après sainte Thérèse de l’Enfant Jésus

R. Rien que pour aujourd’hui,
Viens régner en mon cœur !
Et sois mon doux appui,
Mon Seigneur.

3. En ta face, Seigneur,
Je me cache en ce jour.
Conserve-moi ta grâce,
Donne-moi ton amour.
5. Ô pilote divin
Dont la main me conduit,
J’accepte les épreuves,
Rien que pour aujourd’hui.© 2016, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

H+ 49min

Evangile selon saint Luc

46 Il leur dit : « Pourquoi dormez-vous ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation. »

Prions

Seigneur, tu nous donnes saint Joseph comme père et modèle dans nos combats. Nous nous confions à son intercession.
Saint Joseph très juste, très chaste, très prudent, très courageux, très obéissant, très fidèle, priez pour nous.

Chant  : Jésus tu es le Christ

Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (L.-E. de Labarthe) N° 20-12

R. Jésus, tu es le Christ
Le Fils du Dieu vivant,
Toi seul as les paroles
De la vie éternelle !
Je te suivrai, Jésus, où tu me conduiras,
Toi seul es le chemin, la vérité et la vie.

1. Prenez mon joug, vivez à mon école,
Car je suis doux, je suis humble de cœur.
Vous qui peinez, venez à moi,
Je vous soulagerai.

2. Qui veut me suivre et être mon disciple
Doit renoncer à lui-même et au monde.
Celui qui perd sa vie pour moi
Sans fin la sauvera.

3. De ton côté jaillit l’eau de la grâce.
Tu m’as aimé, pour moi tu t’es livré.
Tu étais mort, tu es vivant
Mon Seigneur et mon Dieu.

4. Tu as posé tes yeux sur ma misère,
M’as libéré du poids de mon péché.
Tu vois mon cœur, oui, tu sais tout,
Tu sais bien que je t’aime !

5. Jésus, mon Dieu, je t’aime et je t’adore.
Je suis à toi, Jésus, viens vivre en moi.
Que ton amour brûle en mon cœur !
Sois mon maître et Seigneur.

Stance
Jésus, Jésus.
Jésus, Jésus.
Jésus, Jésus.
Jésus, Jésus.

© 2013, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

H+ 56min :

Evangile selon saint Luc

47 Tandis qu’il parlait encore, voici une foule, et à sa tête marchait le nommé Judas, l’un des Douze, qui s’approcha de Jésus pour lui donner un baiser. 48 Mais Jésus lui dit: « Judas, c’est par un baiser que tu livres le Fils de l’homme! »… 54 L’ayant donc saisi, ils l’emmenèrent…

Bref silence puis :

Chant  : Tantum Ergo

Tantum ergo Sacramentum
Veneremur cernui !
Et antiquum documentum
Novo cedat ritui !
Præstet fides supplementum
Sensuum defectui !
Genitori Genitoque
Laus et jubilatio,
Salus, honor, virtus quoque
Sit et benedictio !
Procedenti ab utroque
Compar sit laudatio . Amen .

litanies et déposition du Saint Sacrement.

Annonce et Salve Régina…

Fermer