Heure Sainte, Jeudi 1er août 2019

Heure Sainte, Jeudi 1er août 2019 /

Méditations avec Sainte Thérèse d’Avila (16ème siècle)

Méditations avec Sainte Thérèse d’Avila (16ème siècle)
Docteur de l’Eglise.

Chant : Seigneur Jésus tu es présent

 [1]
Seigneur Jésus, tu es présent dans ton Eucharistie,
Dans cette hostie nous t’adorons et nous te magnifions.
Toi qui es Dieu, toi qui es Roi, tu nous as tout donné.
Tu es le Christ, tu es l’Agneau immolé sur la croix.
Dans ta passion tu as porté chacun de nos péchés.
Ton sang versé nous a lavés et nous a rachetés.

Parole de Dieu

Matthieu 26

Alors Jésus parvient avec eux à un domaine appelé Gethsémani, et il dit aux disciples : "Restez ici, tandis que je m’en irai prier là-bas." Et prenant avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, il commença à ressentir tristesse et angoisse. Alors il leur dit : "Mon âme est triste à en mourir, demeurez ici et veillez avec moi." Etant allé un peu plus loin, il tomba face contre terre en faisant cette prière : "Mon Père, s’il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme je veux, mais comme tu veux." Il vient vers les disciples et les trouve en train de dormir ; et il dit à Pierre : "Ainsi, vous n’avez pas eu la force de veiller une heure avec moi ! Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation : l’esprit est ardent, mais la chair est faible." A nouveau, pour la deuxième fois, il s’en alla prier : "Mon Père, dit-il, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite. Puis il vint et les trouva à nouveau en train de dormir ; car leurs yeux étaient appesantis. Il les laissa et s’en alla de nouveau prier une troisième fois, répétant les mêmes paroles.

Méditation

Thérèse d’Avila
Ô Dieu de mon âme, comme nous sommes prompts à vous offenser, mais comme vous l’êtes davantage à nous pardonner ! D’où nous vient donc, ô Seigneur, une si folle audace, si ce n’est de ce que, voyant l’étendue de votre grande miséricorde, nous oublions l’équité de votre justice ? « Les douleurs de la mort m’ont environné », dites-vous. Oh ! Que le péché est un grand mal, puisqu’il a pu donner la mort à un Dieu au milieu des plus poignantes douleurs. Et comme ces douleurs vous environnent encore aujourd’hui, ô mon Dieu, où pouvez-vous aller, que vous ne soyez tourmenté ? De toutes parts les mortels vous font des blessures. O chrétiens, il est temps de défendre votre Roi et de lui tenir compagnie dans l’isolement profond où il se trouve.

Prière

(Thérèse d’Avila)
Souveraine Majesté, Éternelle Sagesse, Bonté douce à mon âme, Dieu, mon Seigneur, qu’ordonnez-vous qu’il soit fait de moi ? Je suis vôtre puisque vous m’avez créée, vôtre, puisque vous m’avez rachetée, vôtre, puisque vous m’avez supportée, vôtre, puisque vous m’avez appelée, vôtre, puisque vous m’avez attendue, vôtre, puisque je ne me suis pas perdue.

Silence

Chant : O Dieu Saint, ô Dieu Saint, fort

 [2]
R. Ô Dieu saint, ô Dieu fort, ô Dieu immortel, aie pitié de nous.
Nous avons péché contre le ciel et contre toi,
et comme le prodigue nous te supplions,
En ton pardon, accueille-nous.

Parole de Dieu

Luc 22
Alors lui apparut, venant du ciel, un ange qui le réconfortait. Entré en agonie, il priait de façon plus instante, et sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang qui tombaient à terre. Se relevant de sa prière, il vint vers les disciples qu’il trouva endormis de tristesse, et il leur dit : "Qu’avez-vous à dormir ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation."

Méditation

Thérèse d’Avila
Ils sont rares, les vassaux qui lui restent fidèles, c’est le grand nombre qui marche à la suite de Lucifer. Le pire, c’est qu’il y en a qui, en public, se montrent ses amis, et qui en secret le vendent. Il ne trouve presque plus personne à qui il puisse se fier. Ô ami véritable, qu’il vous paye mal celui qui vous trahit. Ô véritables chrétiens, venez donc pleurer en compagnie de votre Dieu ; ce n’est pas seulement sur Lazare qu’il a répandu des larmes pleines de compassion, mais sur ceux qui, malgré les cris répétés de sa Majesté, devaient ne pas vouloir ressusciter. Ô mon Bien, comme vous aviez présentes les fautes que j’ai commises contre vous, qu’elles ne se renouvellent jamais, ô Seigneur, qu’elles ne se renouvellent jamais, ni celles de tous les pécheurs. Malgré ma misère, je vous le demande pour les âmes qui ne veulent pas vous le demander. Vous voyez bien, ô mon Roi, quel tourment j’endure quand je vois les pécheurs songer si peu aux supplices affreux qu’ils endureront toute une éternité, s’ils ne reviennent à vous. Ô dureté des cœurs humains ! Que votre immense miséricorde, ô mon Dieu, les attendrisse. Ainsi soit-il.

Prière

(Thérèse d’Avila)
Voici mon cœur, je le remets entre vos mains, voici mon corps, ma vie, mon âme, ma tendresse et mon amour.

Silence

Chant : O Dieu Saint, ô Dieu Saint, fort

 [3]
R. Ô Dieu saint, ô Dieu fort, ô Dieu immortel, aie pitié de nous.
Ô Christ, ne nous laisse pas engloutir par les enfers,
de ta chair et de ton sang, souviens-toi,
Ils ont nourri nos âmes et nos corps.

Parole de Dieu

Luc 23

Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils l’y crucifièrent ainsi que les malfaiteurs, l’un à droite et l’autre à gauche. Et Jésus disait : "Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu’ils font." Puis, se partageant ses vêtements, ils tirèrent au sort. Le peuple se tenait là, à regarder. Les chefs, eux, se moquaient : "Il en a sauvé d’autres, disaient-ils ; qu’il se sauve lui-même, s’il est le Christ de Dieu, l’Elu ! " Les soldats aussi se gaussèrent de lui : s’approchant pour lui présenter du vinaigre, ils disaient : "Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! " Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : "Celui-ci est le roi des Juifs." […]
C’était déjà environ la sixième heure quand, le soleil s’éclipsant, l’obscurité se fit sur la terre entière, jusqu’à la neuvième heure. Le voile du Sanctuaire se déchira par le milieu, et, jetant un grand cri, Jésus dit : "Père, en tes mains je remets mon esprit." Ayant dit cela, il expira. Voyant ce qui était arrivé, le centenier glorifiait Dieu, en disant : "Sûrement, cet homme était un juste ! "

Méditation

Thérèse d’Avila
Quel remède, mon Sauveur, donnerez-Vous à ce que je souffre ? L’unique remède, mon Dieu, est que je souffre pour Vous. Ô bienheureuse souffrance, qui est la seule consolation de ceux qui aiment mon Dieu, ne fuis pas l’âme qui te cherche, et qui ne peut espérer que par toi de voir croître et adoucir tout ensemble le tourment que cause celui qui est aimé à l’âme qui l’aime. Tout mon désir, Seigneur, est de Vous plaire, et je sais certainement que je ne puis trouver aucune satisfaction parmi les hommes. Ne considérez pas mon peu de mérite, mais faites que nous méritions tous de Vous aimer. Puisque nous avons encore à vivre ici-bas, faites, mon Dieu, que nous n’y vivions que pour Vous seul, sans avoir plus d’autres intérêts ni d’autres desseins ; car que pouvons-nous souhaiter davantage que de Vous contenter et de Vous plaire ?

Prière

(Thérèse d’Avila)
Si vous me voulez dans la joie, par amour pour vous je veux me réjouir. Si vous me commandez des travaux, je veux mourir à l’ouvrage. Dites-moi seulement où, comment et quand. Parlez, ô doux Amour, parlez. Je suis vôtre, pour vous je suis née, que voulez-vous faire de moi ?

Silence

Chant : O Dieu Saint, ô Dieu Saint, fort

Editions Emmanuel. Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (M. Wittal)
R. Ô Dieu saint, ô Dieu fort, ô Dieu immortel, aie pitié de nous.
Nous nous prosternons devant ta croix glorieuse,
nous implorons ô Christ le pardon de nos péchés.
Tu as tout rempli de joie, ô notre Sauveur, en sauvant le monde.

Chant : Tantum Ergo

 [4]
Tantum ergo Sacramentum
Veneremur cernui !
Et antiquum documentum
Novo cedat ritui !
Præstet fides supplementum
Sensuum defectui !
Genitori Genitoque
Laus et jubilatio,
Salus, honor, virtus quoque
Sit et benedictio !
Procedenti ab utroque
Compar sit laudatio. Amen.

Bénédiction du Saint-Sacrement

Louanges divines

Salve Regina

-----------

[1Paroles : M.-F. Penhard, M. Penhard–Musique : Charles –Eric Hauguel–Chants de l’Emmanuel

[2Editions Emmanuel. Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (M. Wittal)

[3Editions Emmanuel. Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (M. Wittal)

[4Paroles et musique : Liturgie Catholique Romaine Version musique : Chants de l ’ Emmanuel (M. Wittal)