Heure Sainte jeudi 28 février 2019

Heure Sainte jeudi 28 février 2019 /

Méditations avec le Bienheureux John Henry Newman (1801-1890).
Les prières sont extraites d’un texte du Père Marie-Joseph le Guillou,
théologien dominicain (1920-1990),
Directeur spirituel des Bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre.

Exposition du Saint-Sacrement

Chant : Seigneur Jésus tu es présent

 [1]
Seigneur Jésus, tu es présent dans ton Eucharistie,
Dans cette hostie nous t’adorons et nous te magnifions.
Toi qui es Dieu, toi qui es Roi, tu nous as tout donné.
Tu es le Christ, tu es l’Agneau immolé sur la croix.
Dans ta passion tu as porté chacun de nos péchés.
Ton sang versé nous a lavés et nous a rachetés.

Parole de Dieu

Marc 14

Ils parviennent à un domaine du nom de Gethsémani, et il dit à ses disciples : "Restez ici tandis que je prierai." Puis il prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il commença à ressentir effroi et angoisse. Et il leur dit : "Mon âme est triste à en mourir ; demeurez ici et veillez." Etant allé un peu plus loin, il tombait à terre, et il priait pour que, s’il était possible, cette heure passât loin de lui. Et il disait : "Abba (Père) ! tout t’est possible : éloigne de moi cette coupe ; pourtant, pas ce que je veux, mais ce que tu veux ! " Il vient et les trouve en train de dormir ; et il dit à Pierre : "Simon, tu dors ? Tu n’as pas eu la force de veiller une heure ? Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation : l’esprit est ardent, mais la chair est faible."

Méditation

John Henry Newman
« Veillez ! » nous dit Jésus avec insistance. Nous n’avons pas seulement à croire, mais à veiller ; nous n’avons pas simplement à aimer, mais à veiller ; nous n’avons pas uniquement à obéir, mais à veiller. A veiller pour quoi ? Pour ce grand, pour ce suprême événement : la venue du Christ. Il semble bien y avoir là un appel spécial, un devoir dont l’idée ne nous serait jamais venue à l’esprit si Jésus lui-même ne nous l’avait enjoint… Et celui-là veille avec le Christ qui, tout en regardant l’avenir, sait qu’il ne doit pas oublier le passé, qui n’oublie pas ce que le Christ a souffert pour lui. Il veille avec le Christ celui qui, en souvenir de lui, s’associe à la croix et à l’agonie du Christ, qui porte joyeusement la tunique que le Christ a porté jusqu’à la croix et qu’il a laissée après son Ascension.

Prière (Marie-Joseph le Guillou)

Seigneur, aujourd’hui, tu nous révèles l’amour dans l’humilité et la pauvreté. Aide-nous à découvrir ton mystère d’abaissement... Plus rien ne compte pour toi que d’aimer et de donner ta vie jusqu’à la croix.
[Toi qui vis et règne pour les siècles des siècles]

Silence

Chant : Ô prends mon âme

 [2]
Ô prends mon âme, prends-la, Seigneur, et que ta flamme brûle en mon cœur,
Que tout mon être vibre pour toi, sois seul mon maître, ô divin roi.
R. Source de vie, de paix, d’amour, vers toi je crie, la nuit et le jour,
Guide mon âme, sois mon soutien, remplis ma vie, toi mon seul bien.

Parole de Dieu

Luc 22
Alors lui apparut, venant du ciel, un ange qui le réconfortait. Entré en agonie, il priait de façon plus instante, et sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang qui tombaient à terre. Se relevant de sa prière, il vint vers les disciples qu’il trouva endormis de tristesse, et il leur dit : "Qu’avez-vous à dormir ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation." Tandis qu’il parlait encore, voici une foule, et à sa tête marchait le nommé Judas, l’un des Douze…

Méditation

John Henry Newman
Celui-là veille dans l’attente du Christ, qui garde l’esprit sensible, ouvert, sur le qui-vive, qui reste vif, éveillé, plein de zèle à le chercher et à l’honorer. Il désire trouver le Christ dans tout ce qui lui arrive... Souvent dans les épîtres, les écrivains inspirés expriment leur désir du second avènement, mais ils n’oublient jamais le premier, la crucifixion et la résurrection… Aussi l’apôtre Paul qui invite les Corinthiens à « attendre la venue du Seigneur », ne manque pas de leur dire de « toujours porter dans notre corps la mort du Seigneur, pour que la vie du Christ Jésus se manifeste en nous ». La pensée de ce qu’est le Christ aujourd’hui ne doit pas effacer le souvenir de ce qu’il a été pour nous…

Prière (Marie-Joseph le Guillou)

Seigneur, tu nous aimes jusqu’au bout, au-delà des limites possibles, fais-nous découvrir que cette miséricorde vient de la communion intime que tu as avec le Père. Aide-nous à faire silence en notre être pour te contempler et entrer dans ce mystère d’amour. [Toi qui vis et règne pour les siècles des siècles]

Silence

Chant : Ô prends mon âme

 [3]
Du mal perfide, oh, garde-moi, sois seul mon guide, chef de ma foi,
Quand la nuit voile tout à mes yeux, sois mon étoile, brille des cieux.
R. Source de vie, de paix, d’amour, vers toi je crie, la nuit et le jour,
Guide mon âme, sois mon soutien, remplis ma vie, toi mon seul bien

Parole de Dieu

Jean 12

En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit…
Si quelqu’un me sert, qu’il me suive, et où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. Maintenant mon âme est troublée. Et que dire ? Père, sauve-moi de cette heure ! Mais c’est pour cela que je suis venu à cette heure. Père, glorifie ton nom ! " Du ciel vint alors une voix : "Je l’ai glorifié et de nouveau je le glorifierai."

Méditation

John Henry Newman
Veiller, c’est donc vivre détaché de ce qui est présent, vivre dans l’invisible, vivre dans la pensée du Christ tel qu’il est venu une première fois et tel qu’il doit venir, désirer son deuxième avènement dans la mémoire aimante et reconnaissante du premier.

Prière (Marie-Joseph le Guillou)

Seigneur, nous voulons voir ton visage qui révèle la plénitude de ton amour. Aide-nous à devenir des petits, tout disponibles à ton dessein bienveillant sur chacun de nous. [Toi qui vis et règne pour les siècles des siècles]

Silence

Chant : Ô prends mon âme

 [4]
Voici l’aurore d’un jour nouveau, le ciel se dore de feux plus beaux,
Jésus s’apprête, pourquoi gémir, levons nos têtes, il va venir.

R. Source de vie, de paix, d’amour, vers toi je crie, la nuit et le jour,
Guide mon âme, sois mon soutien, remplis ma vie, toi mon seul bien.

Chant : Tantum Ergo

 [5]
Tantum ergo Sacramentum
Veneremur cernui !
Et antiquum documentum
Novo cedat ritui !
Præstet fides supplementum
Sensuum defectui !
Genitori Genitoque
Laus et jubilatio,
Salus, honor, virtus quoque
Sit et benedictio !
Procedenti ab utroque
Compar sit laudatio . Amen .

Bénédiction du Saint-Sacrement – Louanges divines – Salve Regina

-----------

[1Paroles : M.-F. Penhard, M. Penhard–Musique : Charles –Eric Hauguel–Chants de l’Emmanuel

[2Paroles et adaptation française : H.Arnera .Musique : Tradition Hébraïque (N° 151)

[3Paroles et adaptation française : H.Arnera .Musique : Tradition Hébraïque (N° 151)

[4Paroles et adaptation française : H.Arnera .Musique : Tradition Hébraïque (N° 151)

[5Paroles et musique : Liturgie Catholique Romaine Version musique : Chants de l ’ Emmanuel (M. Wittal)