Neuvaine, jour 7

Neuvaine, jour 7

7) Fête

« Je te demande que le premier vendredi d’après l’octave du Saint-Sacrement soit dédié à une fête particulière pour honorer mon divin Cœur » Jésus à sainte Marguerite-Marie.

A Paray-le-Monial, « les esprits bienheureux, les séraphins qui chantaient d’un concert admirable, m’invitèrent à m’unir à eux dans les louanges de ce divin cœur » : « je n’osais pas le faire » dit la sainte, « mais il m’en reprirent et me dirent qu’ils étaient venus afin de s’associer avec moi pour lui rendre un continuel hommage d’amour, d’adoration et de louanges ; et que pour cela, ils tiendraient ma place devant le Saint-Sacrement afin que je pusse aimer sans discontinuation par leur entremise... » Avec eux redisons : « l’amour triomphe, l’amour jouit, l’amour du saint Cœur réjouit ! »

« Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut » dit le prophète Isaïe (Is 12, 3)