Neuvaine, jour 5

Neuvaine, jour 5

5) Eucharistie

« J’ai soif, mais d’une soif si ardente d’être aimé des hommes au Saint-Sacrement, que cette soif me consume ». Jésus à sainte-Marguerite-Marie

A Paray-le-Monial, à chaque grande apparition, « Jésus-Christ, mon doux maître, se présenta à moi... une fois entre les autres, que le Saint-Sacrement était exposé. » Eucharistie et Sacré-Cœur sont intimement liés : « tu me recevras dans le Saint-Sacrement autant que l’obéissance te le voudra permettre. Tu communieras de plus tous les premiers vendredis du mois ».

Un jour qu’elle reçu la Communion des mains de Claude, Jésus dit également à Marguerite-Marie : « Désormais ces trois cœurs sont à jamais unis ». Dans une vision, elle voyait le Cœur de Jésus, le sien et celui de Claude. Renouvelons notre conscience du trésor de la communion eucharistique pour nous et pour nos frères.

« Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui. » dit Jésus. (Jn 6, 56)